nostoc

Le crachat de Lune ou crachat du Diable, à l'aspect souvent peu engageant, a pour nom scientifique nostoc, ici nostoc commune.
Il ne s'agit pas d'un lichen ni d'un champignon, mais d'un organisme appartenant certainement à la première sorte d'êtres vivants apparus sur Terre il a un peu moins de 4 milliards d'années : les cyanobactéries, rattachées autrefois aux algues bleues.

On trouve le nostoc en des lieux très divers, souvent nus ou pollués, il est capable de supporter des conditions extrêmes (fort rayonnement UV, congélations répétées), il peut même vivre dans l'eau douce ou légèrement salée.

En fait, cette masse gélatineuse est un ensemble de colonies où coexistent des filaments composés de cellules semblables et sans noyau, contenant de la chlorophylle. D'autres cellules sont spécialisées dans la fixation de l'azote atmosphérique et d'autres encore assurent la reproduction par spores.
L'ensemble présente une couleur vert olive, bleu-vert ou brunâtre.
Cet organisme considéré comme un pionnier est capable de se dessécher ; il ne forme alors plus qu'une sorte de croûte mince.
Il résistera ainsi aux pires conditions et reprendra vie, parfois bien longtemps après, lorsque les conditions redeviendront favorables.

Le nostoc participe à l'enrichissement des sols et parfois des cultures comme celle du riz.

Le nostoc commue est parfois consommé (en Asie) mais il faut prendre bien garde, les nostocs produisent des toxines très virulentes qui s'attaquent et au foie ou au cerveau.

Enfin, on tire du nostoc une substance prometteuse dans la lutte anti-cancéreuse.

A Voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/Nostoc