logo

Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Dans la continuité du beau mois d'octobre passé, novembre a carrément été particulièrement clément et à peu près normalement pluvieux.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de novembre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
nbre de jours de gelée
moyenne des maximales
nbre de jours où maxi>15°
t.moyenne du mois
pluviométrie
novembre 2006
7,73 °
3
16,67 °
23
12,20 °
50 mm
moyenne de ces 28 dernières années
4,88°
5,11
13,53 °
10,18
9,24°
58,95 mm

Après octobre, voici donc encore un mois où la moyenne des températures se situe à 3° au-dessus de la norme ; un record !

Les minimales, bien que 6,5° au-dessous de celles du mois précédent, sont restées à un niveau exceptionnel ; il y a eu seulement 3 jours de gelée.
Les extrêmes ont été -2,5° et 14°.
Les maximales, en recul de 5° par rapport à celles du mois d'octobre, sont également à un niveau élevé.
Elles ont varié entre 13° et 20,5°.
Le soleil a été omniprésent durant les 18 premiers jours ; il a brillé du matin au soir pendant 13 journées entières.
Le vent, par contre, s'est fait un peu oublier à part l'autan qui a soufflé pendant 10 jours.
Les précipitations réparties en 7 jours, ont apporté 50 mm d'eau dont 37 mm le 21.

En début de mois, un gros anticyclone positionné sur le Nord de l'Atlantique a canalisé vers nous de l'air froid mais cela n'a pas duré
Son décalage vers l'Europe a permis la remontée d'air doux venant du Sud. Ce phénomène s'est poursuivi durant les 2 dernières semaines où la grande masse d'air dépressionnaire et humide arrivée de l'Ouest par l'Atlantique a été"tenue en respect" (malgré une incursion), par cet anticyclone européen. De ce fait, notre région n'a pas été arrosée comme celles du Sud-Ouest,du Centre ou du Nord et l'afflux d'air doux s'est maintenu.

La nature a pris peu à peu son aspect automnal avec la coloration typique mais tardive des feuilles épargnées par la gelée.
En début de mois, celle-ci a porté un coup fatal aux tomates, haricots verts et aubergines qui étaient encore en production.
La pluie tant attendue, de la deuxième moitié de mois, a été la bien venue car la terre devenait très dure et par endroits, l'herbe des pelouses commençait à sécher.
Reste au jardin, le ramassage des feuilles mortes, les travaux du sol, de nettoyage et de taille.
Au niveau des fruitiers,
la cueillette des pommes est terminée et les premières nèfles mûrissent ; pour les amateurs de fruits exotiques, les kakis sont encore chargés de fruits dont la maturation, étalée sur tout le mois, n'a pas été perturbée par les gelées. Les fruits du feijoa sont tombés, ils finissent de mûrir et permettent de préparer de délicieuses confitures.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de novembre des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
nbre jours
de gel
temp la plus basse en °
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi >15°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2006
7,73
16,67
23
12,20
1999
3
1996
155,5
1995
28
1994
0 (1)
2 (2)
1990
16
1985
1,7
16
-9
9,9
5,8
1982
6,5
(1 )comme en 1984
(2) comme en 1984

Novembre 2006 a donc battu des records en ce qui concerne les températures qui n'ont jamais été aussi élevées depuis une cinquantaine d'années (d'après certaines sources) et cela aussi bien dans notre région que dans le reste de la France et même en Europe.

Par contre, dans notre région, malgré les précipitations quasi-normales pour un mois de novembre, le manque d'eau se fait encore sentir :
il suffit pour cela de voir le niveau des ruisseaux et rivières
.
A la fin octobre , en ce qui concerne la pluviométrie,
le déficit était de 88 mm d'eau ; à la fin novembre, il est de 38 mm, soit un peu moins de la quantité qui tombe habituellement en un mois.