graph octobre 03


Nous sommes vraiment entrés dans une autre saison avec ce mois d'octobre 2003, venteux, pluvieux, de plus en plus gris et dont les températures nous font craindre un hiver rigoureux .

Tout d'abord, comparons ce mois aux autres mois d'octobre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
nbre de jours où mini <10°
moyenne des maximales
nbre de jours où maxi >20°
t.moyenne du mois
pluviométrie
octobre 2003
9,39 °
15
17,9 °
10
13,65 °
56 mm
moyenne des 25 dernières années
9,2 °
15
19,6 °
13
14,6 °
63 mm


La température moyenne se situe à 1° en dessous de la norme et la pluviométrie est également en retrait.

Les minimales accusent une baisse de 5,2° par rapport au mois précédent ce qui est considérable.
Cette baisse est surtout due au rafraîchissement de la fin du mois où il a gelé pendant 2 jours consécutifs, la température la plus basse a été de -2°.

Les maximales sont en recul de 7,6 ° par rapport à celles de septembre.
Elles ont dépassé 20° pendant 10 jours avec un maximum de 28° et elles sont restées au dessous de 10° pendant 2 jours, la plus basse étant 8°.

Le soleil
, bien présent en début de mois, a laissé progressivement la place à la grisaille.

Le vent, par contre, a soufflé abondamment presque tous les jours, parfois en rafales violentes.

La pluviométrie a apporté 56 mm d'eau répartis sur 16 jours, ce qui est encore très insuffisant pour combler le déficit.

La nature, dont les couleurs commençaient à reverdir, a pris des teintes ternes sous l'effet des vents soutenus donc desséchants.
Les journées de gel ont détruit les plantes les plus sensibles, notamment au potager : aubergines, haricots et tomates.
Pour le jardin d'agrément, adieu zinnias, œillets d'Inde, dahlias, belles de nuit, etc.
Les feuilles de certains arbres sont tombées avant d'avoir pris des couleurs automnales.
Celles qui restent sur les autres, commencent à se colorer de façon normale.
Par contre, l'herbe (surtout la mauvaise) a bien colonisé les parties grillées par la canicule estivale.


Les moissons qui avaient débuté en avance, se sont terminées au début du mois pour les derniers maïs, sorghos ou sojas.
La préparation des sols s'est effectuée dans des conditions difficiles car ils ne sont pas suffisamment meubles par manque d'eau.
Les semailles ont commencé tant bien que mal et l'on voit verdoyer les premiers champs de blé.

Les arbres fruitiers qui n'ont pas bénéficié d'arrosages estivaux ont donné de piètres récoltes : châtaignes, pommes et noix en petite quantité, minuscules, malades et souvent parasitées par le ver.
Il faut dire qu'étant donné la longue période de chaleur, il y a eu 3 générations de carpocapses ( insectes dont la larve est le "ver" du fruit) au lieu de 2 habituellement.

La bordure des Pyrénées où les précipitations ont été plus fréquentes et abondantes a connu une grande vague d'envahisseurs, souvent déjà présents avant que le jour se lève, ils ont écumé les bois pour ratisser jusqu'au dernier bolet.
Chez nous, les sous-bois sont beaucoup trop secs, la pluie a, en grande partie, été arrêtée par le feuillage. Dans les prés, quelques rosés et de rares marasmes ont fait sporadiquement leur apparition mais les gelées ont définitivement mis fin à cette maigre production.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois d'octobre des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
nbre jours
de gel
temp la plus basse en °
nbre jours où mini <10°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi >20°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2003
-2
2001
0
28
14
2000
0(1)
22(2)
1995
11,3
0
24
17,6
1992
0
16,3
3
219,5
1991
7,2
3(3)
11,8
1987
11,3
0
6
1986
0
8
1985
0
31
   
1982
0
22(4)

(1 )comme en 2000, 1999, 1998, 1994, 1993, 1990, 1989, 1988, 1984, 1980 et 1979
(2) comme en 1998
(3) comme en 1983
(4) comme en 1980.

Ce mois d'octobre 2003 a donc été un peu plus froid que la moyenne et , il nous a donné par moments un avant-goût de l'hiver.
Cependant, nous sommes toujours en attente de pluies en quantité suffisante pour rétablir le niveau des nappes et des rivières mais aussi pour permettre de mener à bien les travaux des champs de façon convenable.

Retour à la page d'accueil
Plantes et météo