logo

Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Ce mois d'octobre est venu prolonger agréablement l'été qu'août nous avait volé. Il nous a apporté douceur et soleil mais peu de pluie.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois d'octobre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
octobre 2006
13,12°
5,5°
21,73°
26°
17,42°
34,5 mm
moyenne des 28 dernières années
9,70°
2,44°
19,57°
26,04°
14,66°
67,17 mm

Il s'agit donc d'un des mois dont la moyenne des températures se situe à près de 3° au dessus de la norme et où il a plu 2 fois moins que d'habitude.

Les minimales ont chuté d'environ 2° par rapport à celles du mois précédent mais elles se situent à 3,4° au dessus de la moyenne de ces 28 dernières années.
Les extrêmes ont été 5,5° et 18,5°.
Les maximales sont en recul de 4,8° par rapport à celles du mois de septembre mais se situent aussi à près de 3° au-dessus de la norme.
Elles ont varié entre 15° et 26°.
Le soleil a été bien présent, souvent voilé, sauf pendant 9 journées où il a brillé du matin au soir.
C'est le vent d'autan qui a soufflé presque exclusivement ce mois-ci ; il nous a apporté de l'air des régions plus chaudes mais a empêché la montée spectaculaire des températures qu'ont connue certaines régions commme celle su Sud-Ouest.
Les précipitations réparties en 9 jours, ont apporté 34,5 mm d'eau dont 26 mm le 11.

A l'occasion du passage de perturbations atténuées sur notre région, en début de mois, où les régions du Sud-Ouest et du Centre-Ouest ont connu tempête et inondations, nous avons eu quelques jours pluvieux et orageux, notamment dans la soirée du 10 où Toulouse a subi un gros orage.
Un dernier passage perturbé entre le 18 et le 21 nous a apporté très peu d'eau.
Pendant tout le reste du mois, les hautes pressions ont dominé et de l'air chaud venu du Sud a été canalisé sur la France en raison de la position d'un anticyclone stationné sur le Sud de l'Europe et la Méditerranée. De ce fait, les dépressions atlantiques venant de l'Ouest, n'ont pu recouvrir notre région et se sont évacuées vers le Nord-Est.

La nature a gardé tout le mois, un aspect estival et même printanier ; la couleur verte domine dans les prés, les bords de chemins ou les champs non cultivés. De nombreuses plantes se sont remises à fleurir comme les rosiers ou bien ont prolongé leur floraison, on peut même voir des marronniers en fleurs.
La fièvre des champignons a enflammé de nombreux cueilleurs mais dans notre secteur, les récoltes ont été bien maigres car les sous-bois sont extrêmement secs.
Trouver en abondance des centaines ou des milliers d'espèces de champignons en Ariège comme cela a été dit et illustré à la télévision n'a été possible que dans certains secteurs, principalement montagnards, qui ont été beaucoup mieux arrosés que le nôtre.
Les cueilleurs frustrés de chez nous, qui ont renoncé à faire des dizaines de km en voiture pour se retrouver avec des dizaines d'autres à traquer le cèpe, ont dû se consoler en ramassant les noix et les châtaignes.
Au jardin, les tondeuses sont souvent sollicitées et le potager a continué à fournir tomates, haricots verts et aubergines.
La corvée de ramassage des feuilles mortes commence et à ce sujet, il faut noter que cette année, les arbres n'ont pas pris de belles couleurs automnales et les stars habituelles comme le Kaki ou le liquidambar sont un peu en retrait par rapport à leurs performances habituelles.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois d'octobre des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
nbre jours
de gel
temp la plus basse en °
nbre jours où mini <10°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi >20°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
2006
13,12
0
2
         
2005
0
6,5
2003
- 2
2001
0
28
2000
0(1)
22(2)
1995
0
24
17,6
1992
0
16,3
3
219,5
1991
7,2
3(3)
11,8
1988
0
13.5
1985
0
31
   
1982
0
22(4)
(1 )comme en 2004, 2000, 1999, 1998, 1994, 1993, 1990, 1989, 1987, 1986, 1984, 1980 et 1979
(2) comme en 1998
(3) comme en 1983
(4) comme en 1980.

Octobre 2006 a donc été un mois particulièrement agréable par son ensoleillement et la douceur de ses températures.
Les minimales n'ont jamais été aussi élevées depuis que j'effectue des relevés, les maximales et la moyenne mensuelle sont seulement surpassées par celles de
1995.

Par contre, dans notre région, le manque d'eau se fait toujours sentir :
les petits cours d'eau sont à sec, les autres, à un niveau assez bas ; les sols sont loin d'être meubles et les sous-bois ont le même aspect qu'au mois d'août (avec les feuilles mortes en plus).
A la fin septembre, en ce qui concerne la pluviométrie,
le déficit était de 56 mm d'eau ; à la fin octobre il est de 88 mm, soit la quantité qui tombe habituellement en un mois et demi.