logo
L'oenothère

o. biennis

Découvrir "la magie de l'onagre"

L'oenothère ou énothère s'appelle oenothera en latin et populairement onagre ; cette plante originaire d'Amérique appartient à la famille des onagracées ou oenothéracées.

L'oenothera biennis, énothère bisannuel, communément bergamote , (à gauche) , est une grande plante de 1 m à 1,50 m dont les tiges robustes sont bien ramifiées.
Les feuilles sont longues et pointues.
Autrefois, les racines charnues des plantes assez grandes étaient consommées comme des salsifis d'où son autre nom " jambon des jardiniers ".

De juin aux gelées, de grandes fleurs jaunes se succèdent, leur coloris lumineux prend toute sa valeur le matin, le soir et les jours où le ciel est couvert, seuls moments de pleine ouverture des fleurs.

Cette plante est extrêmement rustique et prolifique, les nombreux plants nés de semis fleurissent et fructifient la deuxième année puis meurent. Tout sol bien drainé lui convient .

L'onagre est une plante utilisée pour ses vertus médicinales, en cosmétique pour traiter les rides ; elle est riche en acides gras essentiels qui permettent aussi de lutter contre un déficit en prostaglandines.

L'oenothera speciosa, (en haut à droite), est une plante vivace qui atteint 50 cm environ, ses nombreuses tiges fines ont tendance à se coucher, elles portent des feuilles caduques plus courtes que celles de la précédente .
De très nombreuses fleurs roses s'épanouissent de juin à septembre et contrairement à l'espèce biennis, ces fleurs ne se referment pas.

Il est à noter que cette plante qui n'est pas originaire de nos régions, constitue un piège pour certains papillons, notamment pour le le morosphinx qui butine tout en restant en vol stationnaire en utilisant une longue trompe. Celle-ci reste souvent coincée dans l'étroit conduit qu'elle doit emprunter pour puiser le nectar et l'animal, à force de de se débattre pour se libérer, finit par en mourir avant d'y être parvenu.

L'oenothera speciosa est une véritable plante couvre-sol très rustique qui envahit l'espace environnant assez rapidement. Le seul travail d'entretien consistera donc à limiter son expansion, pour le reste, aucun souci, tout sol, même pauvre, sec ou caillouteux lui convient avec une exposition ensoleillée.

o. speciosa