logo
L'ornithogale en ombelle

L'ornithogale en ombelle ou ornithogalum umbellatum est une plante vivace de 15 à 30 cm de haut, commune dans les prés, les bords de chemins ou les terrains cultivés ; elle appartient à la famille des liliacées.

La partie souterraine comprend un bulbe d'où partent les racines ; il est entouré de bulbilles.
6 à 9 feuilles sortent du sol, elles sont linéaires, cannelées, relativement molles et présentent une bande médiane blanche.

Les fleurs apparaissent entre avril et juin, groupées en une inflorescence du type corymbe par 5 à 15.
Elles sont d'assez grande taille et les tépales, blanc-brillant, sont disposés en étoile ; leur face inférieure est blanche et rayée de vert.
La forme de cette fleur est à l'origine de l'appellation anglaise étoile de Bethléem.
Autre particularité, les fleurs ne s'ouvrent que lorsque le soleil est assez haut dans le ciel, c'est pour cela qu'on appelle encore cette plante dame d'onze heures. Bien sûr, elles se referment dans l'après-midi.

Le fruit est une capsule allongée à 6 angles.

Cette plante très robuste présente un intérêt pour les bordures ou les rocailles, elle n'a pas d'exigence particulière.

Le moyen le plus simple pour la multiplier consiste à prélever les bulbilles.

Il existe 150 espèces d'ornithogalum dont certaines peuvent pousser chez nous sans soins particuliers :
- l'o. mutans produit des grandes fleurs pendantes blanches
-l'o. pyramidale est plus décorative avec ses fleurs blanc laiteux ; peut être est-elle à l'origine du nom latin (qui vient du grec) car ornis signifie oiseau et gala désigne le lait
- l'o. pyrenaicum produit une longue grappe de fleurs jaune-verdâtre et ses jeunes pousses florales sont comestibles ( cuites )
- l'o. arabicum produit des fleurs blanches parfumées à centre noir ; il est sensible au froid.
D'autres espèces sont importées de pays plus chauds sous forme de fleurs coupées au moment des fêtes de fin d'année ; c'est le cas de l'o. thyrsoïdes aux grandes inflorescences blanches ou jaunes qui tiennent très longtemps en bouquet.

Enfin, il faut noter que toutes les parties de l'ornithogale sont toxiques , surtout le bulbe.

fleur fermée
fleur ouverte