logo
Le pêcher


fleurs roses

Le pêcher est un arbre fruitier originaire de Chine très cultivé dans les régions méditerranéennes, on l'appelle en latin prunus persica et il appartient à la famille des rosacées.

Sa taille peut atteindre 2 à 5 m, le tronc est droit et les jeunes branches vertes ou teintées de rouge.
Les longues feuilles lancéolées sont finement dentées ; leur pétiole porte parfois deux glandes à nectar (des nectaires) comme chez d'autres arbres à noyau.

La floraison intervient précocement, un peu avant le déploiement des feuilles, sur les rameaux de l'année précédente, dès le mois de mars ; les fleurs présentent plusieurs aspects suivant les variétés.
Certaines ont des pétales étalés et de dimension importante tandis que d'autres ont des pétales plus petits et refermés ou parfois presque absents. Leur couleur se situe dans la palette des roses plus ou moins pourprés.

Le fruit est une drupe au goût délicieux qui passait dans la Chine antique pour apporter l'immortalité. Le nom de ce fruit fragile dépend de sa peau et de l'adhérence de la chair blanche ou jaune au noyau :
- sont appelées pêches les fruits duveteux dont le chair n'adhère pas ou très peu au noyau
- les pavies ont une peau duveteuse et leur chair adhère au noyau
- les nectarines ont un épiderme lisse et une chair non adhérente au noyau
- les brugnons ont une peau lisse et une chair adhérente au noyau.

Le pêcher apprécie une terre silico-argileuse sans trop de calcaire ni humidité stagnante.

La multiplication s'effectue par greffage si l'on veut être certain d'obtenir un arbre identique ; le porte-greffe peut être un prunier, un pêcher de semis ou des hybrides sélectionnés à cet effet. Les pêches de vigne ainsi que 2 ou 3 autres variétés se reproduisent à peu près fidèlement par semis.

La culture du pêcher peut être décevante pour un amateur qui ne désire pas recourir à l'usage intensif de produits chimiques car cet arbre est fragile.
Nombreux sont les ennemis qui l'attaquent, champignons microscopiques, autres microbes ou insectes. La maladie la plus connue est la cloque causée par un champignon ; le moyen le plus économique consiste à traiter l'arbre juste après la chute des feuilles et juste avant l'ouverture des bourgeons à la bouillie bordelaise.
Une solution de facilité consiste à semer des noyaux d'une variété telle que la pêche de vigne, généralement, elle résiste assez bien à la cloque et, de toute façon, on pourra renouveler facilement l'arbre en cas de maladie importante.

Il existe évidemment de très nombreuses variétés de pêchers qui donnent des pêches, des pavies, des nectarines ou des brugnons.

fleur rouge





haut de page