Le phellin du prunier ou phellinus tuberculosus est un champignon qui s'attaque aux arbres fruitiers tels que le prunier, sur le tronc desquels il se manifeste en donnant des formations bossues (tubercules).

Lorsque des plaques veloutées plus ou moins bossues commencent à se monter sur le tronc d'un prunier, cela signifie que l'intérieur de l'arbre est depuis longtemps parasité par les filaments (mycélium) du champignon qui se nourrissent de sa substance en donnant une "pourriture blanche" à bonne odeur de champignon.

Les formations extérieures d'aspect variable : bosses arrondies, plaques dont la partie supérieure finit par s'épaissir et donner avec le temps une sorte de chapeau en console, sont les organes reproducteurs qui libèrent des spores par des tubes stratifiés à ouverture arrondie (pores).
La couleur des chapeaux est à base de brun-rouille, ainsi que celle de la partie fertile (plus claire) et de la chair fibreuse et dure.

L'ablation de ces tubercules et l'application d'un fongicide sur le tronc ne guérira malheureusement pas le prunier puisque le mycélium, bien à l'abri, continuera son œuvre de destruction, toujours un peu plus étendue.
L'arbre n'en meurt pas rapidement pour autant mais il en est affaibli et fragilisé.
C'est pour cela que les branches atteintes, trop chargées de fruits, cassent très facilement, parfois sans l'aide du vent.
Prudence donc pour les gourmands qui aiment bien cueillir les fruits en grimpant dans l'arbre, même les grosses branches peuvent céder car, bien que l'extérieur paraisse normal, l'intérieur risque d'être pourri !




plantes de février 2010
plantes et météo