logo
Le physostegia

physostegia

Le physostegia ou physostégie est une plante vivace originaire des Etats-Unis ; il appartient à la famille des labiées (ou labiacées).

La partie souterraine est conttituée de rhizomes portant des racines et capables de s'étendre pour former de nouveaux pieds.
Les tiges érigées et non ramifiées peuvent atteindre 1,50 à 2 m de haut ; elles sont glabres et quadrangulaires.
Les feuilles épaisses, luisantes, opposées, et sessiles sont de couleur vert sombre à leur face supérieure. Leur forme est étroite et lancéolée, avec une denture dont les pointes sont dirigées vers l'extrémité de la feuille.

La plante fleurit en août-septembre en produisant des épis de fleurs roses disposées comme les feuilles sur 4 alignements verticaux à 90°.
Curieuesement, si on modifie l'inclinaison de la fleur, celle-ci la conserve et continue son développement ainsi ; cette particularité est à l'origine de l'expression fleur cataleptique ou fleur obéissante employée pour le physostegia.
Chaque fleur accompagnée d'une bractée, possède un calice à sépales soudés, une corolle en tube terminé par des lèvres de longueur presque identique et des étamines à anthères pourpres.
Au cours de la floraison, des épis secondaies se forment à l'aisselle des feuilles supérieures.

Le fruit qui se développe ensuite reste invisible, caché au fond du calice ventru. Cette particcularité est à l'origine du nom de la plante issu du grec où physa désigne un réservoir souple et stege une bâche.

Cette plante ne pose aucun problème à condition de l'installer dans un sol neutre ou légèrement acide, riche et humide, à mi-ombre ou au soleil. Elle aura tendance à s'étendre et à souffrir si elle manque d'eau et par forte chaleur.
On la multiplie par semis, boutures ou division des touffes.

Il existe une quinzaine d'espèces de phsostegia mais la seule qui est couramment cultivée est physostegia virginiana dont il existe plusieurs variétés à fleurs blanches ou rose magenta, de taille plus élevée ou de floraison de plus longue durée.

feuille


fruit


A gauche : Calice et bractée après la chute des pétales
Au centre : intérieur du calice avec le fruit en formation
A droite : le fruit de section triangulaire