logo
Le sceau de Salomon odorant

polygonatum odoratum
fleurs

Le sceau de Salomon odorant ou polygonatun odoratum est une plante vivace qui pousse en sol calcaire dans les lieux rocheux ou boisés ; il appartient à la famille des liliacées.

Dans le sol se développe un rhizome horizontal sur lequel sont visibles les cicatrices de la fixation des anciennes tiges ; l'aspect de ces cicatrices fait penser à des sceaux de cire, d'où le nom de la plante. Le nom scientifique dérive du grec : poly signifie plusieurs et gonum genoux par allusion aux nœuds du rhizome.
Les tiges qui meurent en hiver sont anguleuses et arquées, elles atteignent 30 à 70 cm de haut.
Les feuilles lancéolées, d'un vert un peu glauque, sont sessiles, alternes et disposées sur deux rangées opposées ; leurs nervures dites parallèles sont bien marquées.

La floraison a lieu en avril-mai et se montre relativement discrète puisque les fleurs sont en partie cachées sous l'abondant feuillage.
Ces fleurs sont fixées, solitaires ou par 2 à 4, par un pédoncule à l'aisselle des feuilles ; leur corolle blanche est en forme de tube terminé par 6 dents verdâtres. Elles dégagent un parfum agréable et attirent les butineurs munis d'une longue trompe capable de prélever le nectar au fond de la corolle.

Les fruits sont des baies bleu-noirâtres.

La multiplication s'effectue par semis ou division du rhizome.

Cette plante possède des vertus médicinales, elle a une action adoucissante, astringente, tonique et fébrifuge.
Les jeunes pousses peuvent être consommées bouillies et les matières féculentes du rhizome ont été utilisées par temps de disette.
Cependant, il ne faut pas abuser de cette plante qui est dangereuse à dose importante et surtout ne pas consommer ses baies toxiques pouvant être mortelles pour un enfant.

Il existes différentes variétés cultivées de polygonatum odoratum dont une à fleurs doubles et une à feuilles panachées.
Il existe aussi d'autres espèces de polygonatum parmi lesquelles
- polygonatum multiflorum dont les fleurs inférieures sont groupées par 3 à 6 et dont la corolle est rétrécie au milieu
- polygonatum verticillatum dont les feuilles sont groupées par 3 à 8 et les corolles en cloche.

rhizome
Le rhizome portant la cicatrice d'une ancienne tige