logo
Le polypode commun

feuilles
sporanges

Ci-dessus, les groupes de sporanges situés sous les folioles

Le polypode commun ou polypodium vulgare est une plante sans fleurs qui pousse dans les lieux ombragés et humides, généralement dans les bois clairs, entre les rochers ou sur du bois pourrissant.
C'est une fougère qui appartient à la famille des polypodiacées.

La partie souterraine est un rhizome horizontal et rampant, son diamètre est important, il porte de nombreuses racines, c'est peut-être pourquoi on appelle la plante polypode (poly=plusieurs, pode=pied).
Les feuilles appelées frondes et portées par des longs pétioles, sont à leur sortie, roulées en crosse puis se déploient. Elles sont profondément divisées en 10 à 20 segments (des pinnules) alternes, étroits et allongés, parfois plus ou moins dentés.

La face inférieure de ces pinnules porte en hiver deux rangées de sortes de verrues orangées, de 1 à 2 mm de diamètre. Vues de plus près, ces verrues (appelées sores) sont des amas de 50 à 80 petites sphères, verdâtres au début ; elles passent ensuite progressivement du jaune à l'orangé puis au brun.
Ces organes sphériques servent à la reproduction de la plante qui, contrairement à celle des plantes à fleurs; se déroule en 2 étapes très différentes.
Chacune des petites sphères, quasiment invisible à œil nu, s'appelle un sporange, à maturité, elle se déchire et libère de très nombreux éléments microscopiques appelés des spores, facilement dispersées.
Lorsque ces spores rencontrent des conditions d'humidité et de température favorables, elles germent et donnent naissance à une sorte de petite feuille verte en forme de cœur, appelée un prothalle.
A sa face inférieure, vont se développer des organes mâles qui libéreront des cellules mâles microscopiques. Grâce à l'humidité qui règne sous ce prothalle, elles pourront rejoindre à la nage et féconder les cellules femelles des organes femelles voisins.
De cette union naîtra un embryon dont le développement donnera un nouveau pied de polypode ; le protahlle meurt ensuite rapidement..

Le rhizome de cette plante était sucé à la façon de la réglisse, cela a valu à ce polypode le nom populaire de réglisse des bois.
Les vertus médicinales du polypode sont aujourd'hui peu utilisées, il passait pour vermifuge, laxatif, cholagogue et expectorant.

Il existe près d'un millier d'espèces de polypodium dans le monde ; certaines sont disponibles à la vente mais ce sont des espèces de serre telles que :
- polypodium aureum (d'Amérique), à frondes découpées en segments ondulés et à axe rougeâtre ; elles mesurent de 1 à 1,50 m de long.
- polypodium vaccinifolium (d'Amérique) à petites frondes rondes ou elliptiques de 5 cm de diamètre.
- polypodium lingua d'Extrême-Orient, à frondes ovales ou lancéolées (en forme de langue) de 15 à 20 cm de long.