La fougère aigle ou pteridium aquilinum est la plus grande fougère de nos régions ; elle pousse en sol siliceux jusqu'à 2000 m d'altitude dans des endroits très différents qu'elle envahit.

La partie souterraine
est un rhizome assez profond qui se ramifie ; il est d'une très grande longévité et peut s'étendre sur près d'un hectare.

Les feuilles ou frondes
, dont certaines peuvent dépasser 3 m de haut, meurent en fin d'automne, chacune comporte un pétiole vert à rougeâtre, lisse et sans écaille.
La section de la partie basale de ce pétiole est remarquable, les vaisseaux conducteurs y forment un motif rappelant un peu l'aigle à 2 têtes des blasons, d'où le nom de cette plante.
Le limbe est composé d'éléments disposés de façon pennée, chacun étant à son tour divisé de la sorte 3 fois, c'est un limbe tripenné.
Ces frondes ont un port courbé, l'extrémité tendant à devenir horizontale.

La multiplication de cette fougère
s'effectue souvent de façon asexuée par extension et division du rhizome.
Quelques frondes sont cependant fertiles, elles produisent des spores à partir de sporanges protégés par le repli de la bordure du limbe (face inférieure).

La fougère aigle est une plante toxique
pour les animaux (notamment d'élevage) qui pourraient en consommer ; à partir d'une certaine dose, l'intoxication appelée ptréridisme, est mortelle. Cependant les animaux sauvages qui en consomment ont acquis l'instinct de la limitation des quantités.

Les humains ont, de leur part, appris à neutraliser les principes nocifs de cette plante, par cuisson et adjonction de certains produits ; les rhizomes ou les crosses (jeunes feuilles encore enroulées), ont été ou sont encore consommés.
Il est fortement déconseillé de tenter l'expérience, la fougère aigle est vraiment dangereuse !

La présence de cette fougère dans un milieu peut présenter des effets positifs comme fixer un sol instable ou constituer un abri pour les petits animaux mais elle a une forte tendance à l'envahissement et inhibe le développement d'autres plantes. On limite ces effets par des fauchages répétés.
On utilise les feuilles de fougère aigle en horticulture, comme paillis protecteur et le purin que l'on obtient avec elles, a une action insecticide et anti-limaces.


Ci-dessus, la face inférieure des frondes avec leur bordure repliée
ci-dessous, la coupe du pétiole avec le motif évoquant l'aigle à 2 têtes




plantes de novembre 2010
plantes et météo