logo
Quelques céréales

Les 3 céréales présentes ici sont des plantes annuelles qui font partie de la famille des graminées.
Leurs tiges, (chaumes), sont creuses sauf au niveau des nœuds où sont fixées les longues feuilles étroites et enveloppantes à leur base.
Leurs fleurs sont très discrètes car sans pétales ou sépales ; elles sont réduites à leurs organes essentiels : étamines et pistil, protégés par des enveloppes membraneuses (glumes et glumelles), de différentes tailles. Elles sont regroupées en épillets qui, eux-mêmes sont groupés en épi ou panicule.
A maturité, la graine appelée caryopse restera protégée longtemps dans les enveloppes de la fleur.
L'avoine : avena sativa, à droite sur la photo, est une plante d'origine européenne ; on la cultive depuis plusieurs milliers d'années et actuellement, surtout dans les pays de l'Est, le Canada ou les Etats-Unis.
Elle se contente de sols pauvres et accepte le froid et l'humidité.
Elle sert surtout à l'alimentation des chevaux.
De plus, elle possède des propriétés médicinales intéressantes: elle est diurétique, laxative et c'est un stimulant du système nerveux.
Le blé, (voir les deux épis au centre), appelé triticum en latin, est originaire du Moyen-Orient ; il est cultivé depuis plus de 8000 ans et c'est actuellement la céréale la plus cultivée dans le monde entier où près de 30 000 formes différentes sont utilisées.
Un de ses ancêtres, l'épeautre, est toujours cultivé, ses grains sont riches en protéines et donnent une farine jaunâtre permettant de faire un pain délicieux.
Le blé tendre ou froment se présente sous diverses variétés : blé d'hiver, de printemps ou alternatif ; sa farine que l'on peut tamiser est utilisée en boulangerie.
Le blé dur a une taille plus élevée, un épi barbu et ses gros grains servent, après passage en semoulerie, à la fabrication des pâtes alimentaires.
Il existe un hybride de blé (triticum) et de seigle(secale) ; on le cultive de plus en plus, il s'appelle le triticale.
En outre, le blé a bien des vertus médicinales : c'est un antianémique, un émollient, un laxatif, un reminéralisant et un stimulant.
Le blé a aussi d'autres utilisations :
- après fermentation, et distillation on fabrique la vodka
- avec son albumen, on fabrique du sirop de glucose, des colles, des produits pharmaceutiques
- avec son germe, on extrait de l'huile.
L'orge (épi penché de gauche), est appelé ordeum, on le cultive de puis aussi longtemps que le blé et, actuellement, on distingue l'orge de printemps semé en février et l'orge d'hiver appelé escourgeon, semé en octobre.
Les grains sont utilisés pour l'alimentation animale et pour la fabrication de la bière.
Pour la fabrication du pain, l'absence de gluten qui est élastique doit être compensée par le mélange avec de la farine de blé.
En brasserie, après un début de germination, on obtient le malt sucré qui devra fermenter.
La plante entière encore verte peut servir de fourrage, être ensilée ou pâturée.
L'orge possède aussi des vertus médicinales : c'est un reminéralisant , un fortifiant, un émollient, un antidiarrhéïque et les fibres qu'il contient contribuent à abaisser le taux de cholestérol.