ronce-fleur
mûres


Inutile de présenter la ronce ou rubus fruticosus, tout le monde a fait connaissance avec ses épines à l'occasion de la recherche et de la cueillette de fruits des haies ou bien des champignons. Plus souvent, elle vient apporter un certain agacement dans nos promenades champêtres ou sylvestres.
La ronce appartient à la famille des rosacées ;c'est un végétal très variable, il y a beaucoup de diversité au niveau des individus, de ce fait, on a subdivisé cette espèce en de très nombreuses sous-espèces.

Elle produit une touffe de tiges sarmenteuses et épineuses à croissance rapide, de 0,5 à 4 m de long, qui ont tendance à s'enraciner dès que l'extrémité est au contact du sol ; ce marcottage naturel contribue à une colonisation efficace de l'espace environnant.

Ses feuilles pennées, parfois persistantes, sont composées de 3 à 5 folioles dentées munies d'aiguillons ; a l'automne, elles prennent de belles teintes pourpres.

Les fleurs blanches ou roses ont 5 sépales poilus et 5 pétales ; elles sont disposées en grappe.

Les fruits globuleux, noirs à maturité et légèrement velus, sont souvent recouverts d'une pruine et ont une saveur très agréable ; on les appelle des mûres.

Il existe de nombreuses espèces de rubus, notamment :
- des espèces cultivées pour leur production fruitière, telles que r. laciniatus aux feuilles très divisées et aux excellents fruits noirs, ainsi que plusieurs hybrides sans épines
- des espèces cultivées pour leur effet décoratif, elles se rapprochent du framboisier avec peu d'épines ; par exemple r. déliciosus aux grandes fleurs blanches, r.odoratus aux grandes fleurs roses odorantes de juillet à septembre, r. trifidus au feuillage découpé et persistant.
- des espèces épineuses au port typique de ronce qui peuvent servir à la confection de haies, à l'habillage de murs ou au garnissage de grands espaces, comme r. gracilis qui atteint 7 m ou r. tricolor qui est un couvre-sol en situation ombragée.

La ronce est une plante médicinale qui contient du tanin, ce qui la rend astringente,mais elle est aussi tonique, dépurative et diurétique.
En usage externe, elle soigne les maux de gorge et les maladies de peau.
Il ne faut pas se priver de consommer des mûres fraîches, en confiture ou en gelée pour profiter de leurs vertus toniques, fortifiantes et rafraîchissantes.
Et pourquoi pas tenter également de fabriquer du vin de mûre à partir de leur jus sucré qu'il suffit de laisser fermenter.