rose

Le rosier, rosa en latin, est une plante constamment améliorée par l'homme depuis des milliers d'années ; il est issu d'une forme sauvage comme l'églantier (rosa canina ou rosier des chiens qui passait pour guérir de la rage).

La rose a toujours inspiré peintres, poètes, amoureux et autres ; sa couleur, sa forme et son caractère éphémère lui ont valu d'être chargée de nombreux symboles et de servir d'effigie à des clans, des associations, des sectes, des pays, etc...

A force de croisements et de sélections, de très nombreuses variétés ont vu le jour, certainement près de 40 000 à l'heure actuelle.

Pour s'y retrouver, on peut les classer en plusieurs catégories :
- les rosiers botaniques (rosa lutea jaune) que l'on trouve à l'état spontané dans la nature, sont utilisés pour les rocailles et les haies
- les rosiers anciens (rose de Damas) sont des ancêtres des rosiers actuels
- les rosiers arbustes (comme rosa rugosa) ont une forte végétation, on les utilise en isolé, en massif ou en haie
- les rosiers buissons parfois appelés rosiers nains (de 40 cm à 1 m de haut) ; leurs fleurs peuvent être groupées en bouquets pour les polyanthas, les floribundas et les grandifloras classés suivant le nombre et la taille des fleurs du bouquet (nombreuses fleurs de petite taille pour les polyanthas). Si leurs fleurs ne sont pas en bouquets, on les appelle rosiers à grandes fleurs.
- les rosiers miniatures ne dépassent pas 40 cm de haut, leurs petites fleurs sont en bouquets
- les rosiers grimpants développent de longues tiges sarmenteuses ; ils peuvent être à grandes fleurs ou à fleurs moyennes en bouquets
- les rosiers-tiges sont des rosiers buissons greffés au sommet d'une tige d'églantier plus ou moins longue
- les rosiers pleureurs sont des rosiers à tiges particulièrement souples greffés sur tige d'églantier.

Enfin, pour chacune de ces catégories, on distingue les rosiers remontants qui fleurissent plusieurs fois dans la saison, parfois en continu de mai à octobre et les non remontants qui ne fleurissent qu'une fois en mai.

Il existe des rosiers pour tous les usages : bordures, balcon, massif, rocaille, pergolas, etc..
Ils ne sont pas très exigeants sur la nature du sol ; éviter toutefois les terres trop calcaires ou trop acides ; ils se développent bien dans les endroits aérés, ensoleillés ou à mi-ombre.
il ne faudra pas hésiter à les tailler régulièrement et à les aider à combattre les pucerons et autres parasites ou les maladies comme l'oïdium, le chancre, et quelques autres.

Moyennant ces quelques opérations et un entretien régulier comme la suppression des gourmands, le travail du sol et l'apport d'amendements, on sera largement récompensé par une végétation abondante et décorative, parfois persistante pour certaines variétés et surtout une floraison spectaculaire accompagnée souvent par un parfum incomparable.

La rose possède de nombreuses vertus médicinales (seule la rose ancienne de Damas ou de Provins est utilisée) ; elle combat les maux de gorge et les diarrhées, c'est un tonique pulmonaire et en usage externe soigne la peau et les yeux.
Le rosier est, bien évidemment utilisé dans l'industrie des parfums .