La rue fétide, rue des jardins ou ruta graveolens est un sous-arbrisseau à feuilles semi-persistantes qui pousse au soleil, en climat méditerranéen, sur sol léger, plutôt rocailleux et calcaire.
Elle appartient à la famille des rutacées.

Elle forme une touffe ramifiée de tiges et feuilles vert-bleuté dégageant une forte odeur aromatique que certains détestent.
Les feuilles alternes sont composées de folioles à plusieurs lobes elliptiques.

Les fleurs jaune-verdâtre, à pétales frangés, sont groupées en une petite inflorescence.

Les fruits
sont des capsules à compartiments soudés, ils contiennent des graines noires.


La rue est une plante décorative peu exigeante qui tolère parfaitement la sécheresse ; elle résiste bien au gel (environ -15°), de plus, elle se ressème facilement.

Cette plante doit être manipulée avec précaution
car son contact peut provoquer chez les sujets sensibles, des allergies cutanées lorsque la peau est exposée au soleil.
Sa culture a été longtemps interdite car elle est toxique à l'ingestion; cependant, convenablement dosée, elle sert à aromatiser boissons ou préparations culinaires.
Malgré cela, la rue qui s'est répandue dans la nature à partir de jardins, est une plante médicinale utilisée depuis très longtemps pour ses nombreuses propriétés.
Elle est, entre autres, stimulante, antispasmodique, digestive, abortive, etc..
En raison de sa toxicité on l'utilise actuellement sous forme homéopathique en traumatologie, rhumatologie ou ophtalmologie.
Par contre, son huile essentielle entre dans la composition de produits de parfumerie.


La face inférieure des feuilles présente des glandes à huile essentielle

Ci-dessous, la rue de Chalep ou ruta chalepensis, espèce très voisine de la précédente ; on la considère encore de nos jours par certains, comme une plante magique qui protège du Mal.