logo
La sarriette

sarriette

La plante est également utilisée en cuisine en raison de son arôme, de son action antioxydante et de son aide à la digestion, pour accompagner les plats de légumes secs ou les viandes (notamment le gibier faisandé).
Son goût qui rappelle à la fois celui du poivre du thym et de la menthe lui a valu son nom populaire de poivre d'âne.
La sarriette entre également dans la composition de liqueurs digestives et toniques.

La sarriette vivace, sarriette des montagnes, herbe de Saint Julien ou satureia montana est une plante vivace aromatique qui pousse sur les coteaux arides et calcaires des régions méditerranéennes.
Elle appartient à la famille des
labiacées.

Elle forme une touffe buissonnante étalée, de 15 à 60 cm de haut avec des tiges nombreuses, traînantes et tortueuses. Les plus anciennes, lignifiées, sont recouvertes d'une écorce brun-grisâtre qui a tendance à se desquamer.
Les feuilles persistantes, sessiles et opposées, sont de petite taille, étroites et pointues, comme celles du romarin ; elles dégagent une odeur très aromatique.
Leur couleur est généralement vert sombre, leur surface recouverte de glandes verruqueuses minuscules et leur bordure hérissée de poils raides.

La floraison qui a lieu en été est abondante et attire beaucoup d'insectes butineurs.
Les fleurs blanches ou rosées sont munies d'un court pédoncule et groupées par 2 ou 3 , elles naissent à l'aisselle des feuilles terminales.

La sarriette vivace aime les sols légers, même calcaires, perméables et bien ensoleillés. Avant l'hiver, il est recommandé de la tailler sévèrement et de la protéger du froid.

La multiplication s'effectue par semis ou division des touffes.

Il existe une quinzaine d'espèces de sarriette dont la sarriette des jardins ou satureia hortensis qui est une plante annuelle au feuillage moins touffu et à la floraison blanc violacé qui a lieu en fin d'été.

Ces deux espèces possèdent des vertus médicinales précieuses.
Tout d'abord, il faut dire que sa réputation d'aphrodisiaque leur a valu leur nom : satureia vient de satyrus donc de satyre ( demi-dieu mélange d'homme et de bouc).
Depuis , d'autres effets plus certains ont été mis en évidence ; la sarriette est stimulante, tonique, antiseptique, astringente, apéritive, eupeptique, et antispasmodique.

sarriette feuilles
sarriette fleurs