logo
Le saule marsault

fleurs mâles
Les chatons de fleurs mâles


Le saule marsault ou salix caprea
est un arbuste, parfois un petit arbre, très fréquent dans les zones humides, les broussailles ou les haies. Il appartient à la famille des salicaées.

II forme souvent un buisson bien ramifié, avec des branches assez souples, le plus souvent érigées et vigoureuses. Avec l'âge, son tronc devient grisâtre et fissuré longitudinalement ; ce saule peut tout de même atteindre 10 à 15 m de haut.
Les jeunes branches verdâtres portent des feuilles caduques alternes, de forme ovale et à extrémité pointue.
Leur face supérieure ridée est vert sombre tandis que l'autre face est grisâtre et duveteuse.
La base du pétiole est souvent accompagnée par deux stipules de taille plus ou moins grande.

C'est en milieu d'hiver que cet arbuste produit son plein effet décoratif car il est le premier à monter un signe évident du réveil de la végétation par l'épanouissement de ses très nombreux chatons jaunes, de dimension assez importante.
En fait, si l'on y regarde de près, on remarque vite que tous les individus ne produisent pas de tels chatons ; cela est dû au fait que le saule marsault est une plante dioïque. Seuls les sujets mâles produisent des fleurs à étamines jaunes réunies en chatons alors que les sujets femelles produisent des fleurs à pistils, réunies aussi en chatons, mais de couleur verdâtre, nettement moins intéressante.
Les chatons mâles tiennent bien en bouquet et libèrent beaucoup de pollen que l'on retrouve autour du vase.
Fleurs mâles et fleurs femelles constituent une providence pour les abeilles et bourdons car elles sont munies de nectaires qui libèrent un abondant nectar.
Avant l'éclosion, ces fleurs sans pétales, étaient enfermées dans un bourgeon qui s'ouvrira par écartement d'une seule grande écaille. En général, le bois des rameaux des pieds mâles est rougeâtre alors que pour les rameaux des pieds femelles, il est verdâtre.

Les fruits, qui se développent rapidement dans le chaton femelle, sont munis de poils argentés.

Cette espèce ne rencontre aucun problème de multiplication, elle colonise facilement les bords de cours d'eau, et les espaces suffisamment humides et non cultivés.

Il existe plus de 300 espèces de saule et elles ont, de plus, tendance à s'hybrider naturellement ; il est donc assez difficile de déterminer l'espèce exacte d'un individu, dans la nature.
Pour le saule marsault, plusieurs variétés existent dont le très connu et apprécié salix caprea pendula à port pleureur.

L'écorce du saule marsaul, triche en tanin, sert à traiter le cuir ; elle contient, comme celle de tous les saules, de la saliciline voisine de l'aspirine.

écorce
un fragment d'écorce(taille réelle)
fleurs femelles
les chatons de fleurs femelles
haut de page
bourgeons à fleurs
les bourgeons à 1 écaille