graph septembre 2002

Enfin un mois aux allures un peu plus estivales que les deux précédents ; le soleil s'est montré généreux, il n'a pas beaucoup plu et les températures ont été agréables, surtout l'après-midi, pendant une bonne moitié du mois.

Voyons tout d'abord ce que ce mois a de particulier par rapport aux mois de septembre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
moyenne des maximales
t.moyenne du mois
pluviométrie
nombre de jours de canicule >30°
septembre 2002
12,6°
24,9 °
18,7°
34,5 mm
2
moyenne des 24 dernières années
12,3°
24,2°
18,2°
58 mm
2


Nous voyons donc que les températures se situent dans la moyenne de celles enregistrées depuis 1979.

Les minimales, comme cela se produit habituellement en septembre, ont connu des variations importantes avec des incursions au dessous de 10° pendant 8 jours au total ; il a fait 5° pour la nuit la plus fraîche.
Les maximales ont également beaucoup varié avec 2 jours au dessus de 30°, ( 31,5° pour la plus élevée ) et un seul jour au dessous de 20°.

Nous avons connu seulement 3 jours sans voir le soleil qui s'est donc imposé le reste du temps. Cela a été fort appréciable et a permis de combler une partie du déficit d'ensoleillement qui a sévi cet été.

Les 8 jours de pluie ont apporté 34,5 mm d'eau, ce qui constitue la moitié de la valeur moyenne.
Encore une fois, notre région a été heureusement épargnée par les orages violents, les tornades, la grêle et les inondations qui ont sinistré le Gard et l'Hérault en particulier.

Le vent a été très présent, ( 3 jours seulement sans souffle appréciable ), de ce fait, son action combinée avec les faibles précipitions et les très nombreuses journées ensoleillées, a eu pour effet de dessécher très rapidement les sols.
Les bords de routes, les prés et toutes les surfaces portant de la végétation herbacée non arrosée, sont littéralement grillés.
De nombreux fruitiers ont perdu beaucoup de feuilles et il est Inutile de décrire l'état des sous-bois où une grande quantité de bogues vides de châtaigniers jonchent le sol. Le mot même de champignon est à bannir du vocabulaire des conversations.

Les arrosages agricoles s'achèvent et les plantations de maïs mûrissent ; certains champs ont même déjà été moissonnés.
Le tournesol a également été moissonné ; restent en place du soja prêt à récolter et du sorgho qui poursuit son cycle végétatif.

Au jardin d'agrément et au potager, on travaille à robinet ouvert car sans eau, les plantes font vraiment triste mine et ce serait bien dommage de se priver des savoureuses tomates, des haricots verts des aubergines, des courgettes,etc..
A ce sujet, je me permets une petite parenthèse en suggérant aux amateurs la culture de tomates anciennes ( non hybrides ) qui ont gardé des saveurs bien plus riches que celles des variétés vendues en magasin avec lesquelles on pourrait d'ailleurs jouer à la pétanque sans risque de les abîmer.
Essayez donc la tomate ananas, la tomate russe, la tomate des Andes, la rose de Berne ou la noire charbonneuse, elles ne sont pas beaucoup plus fragiles que les autres et leur goût est incomparable, leur peau est fine et elles sont bien pleines sans excès de pépins.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de septembre des années précédentes.

Moyenne du mois en °C pluviométrie en mm
septembre 2002
18,7
34,5
septembre 2001
17,3
29,5
septembre 2000
19,6
25
septembre 1999
20,2
69,5
septembre 1998 18,5 99

Enfin, quelques mois de septembre remarquables depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes y figurent.

Année
Moyenne minimales
temp la plus basse
moyenne maxi
nbre jours <10°
nbre jours >30°
temp la plus haute
moy mois
pluie en mm
1993
303
1991
15,9
1987
1 (1)
10
35
21,6
1985
28,3
5
1982
8,5
3
18,5
23
0 (2)
13,5

(1) : comme en 1998
(2) : comme en 2001, 1998, 1997, 1996, 1995, 1992, 1990, 1989 et 1981.

Ce mois de septembre n'a pas été un des plus chauds ni des plus froids, il a surtout été sec et venté.
Il a laissé une certaine impression d'insatisfaction car les deux mois précédents nous avaient fait espérer beaucoup de soleil et de chaleur en compensation de cet 'été pourri.

Le soleil a été au rendez-vous mais les températures, minimales surtout, nous ont donné un avant-goût d'octobre.