logo


graph septembre 2004
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par des flèches vertes au-dessous desquelles figure la quantité d'eau tombée en mm.

Encore un mois de septembre agréable, car ensoleillé et chaud, mais anormalement sec.

Comparons tout d'abord ce mois, aux autres mois de septembre des années passées depuis 1979, dans notre région.

moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
septembre 2004
14,7°
6,5°
25,5°
32,5°
20,1°
24,5 mm
moyenne des 26 dernières années
12,5°
5,6°
24,5 °
31°
18,4°
57 mm

Au niveau des températures, nous sommes à près de 2° au dessus de la moyenne et la pluviométrie est 2 fois plus faible.

Les minimales, en baisse de plus de 2° par rapport au mois précédent, se sont maintenues aux alentours de 20° durant les 13 premiers jours, comme en plein été. Elles ont ensuite varié de façon plus irrégulière, pour baisser ensuite progressivement du niveau 15° à moins de 10°, pendant les 10 derniers jours.
Les extrêmes ont été 6,5° et 21°.

Les maximales sont aussi en baisse d'environ 3° ; après une première période très estivale, les valeurs ont connu des hauts et des bas et les derniers jours ont été très agréables.
Le plus haut maximum a été de 32° et le plus bas de 18,5°.

Le soleil s'est montré généreusement, comme pratiquement chaque année dans notre région. Nous avons eu 12 jours de plein soleil et 9 jours entièrement nuageux.

Le vent a soufflé pendant 21 jours avec un retour du vent d'autan pendant 10 jours d'affilée en début de mois.

Les précipitations étalées sur 7 jours, n'ont apporté que 24,5 mm d'eau, bien que des orages en aient déversé beaucoup plus dans des régions très voisines.
Encore une fois, le déficit en eau, l'ensoleillement important et le vent ont contribué au dessèchement. Les petits ruisseaux sont à sec et le niveau des autres assez bas.

Dans la campagne
, les parties franchement vertes sont très rares ; les champs de tournesol et de sorgho ont été moissonnés, le maïs mûrit ainsi que le soja. Le sol dégagé par la moisson a déjà été travaillé.
Certains arbres ont perdu une partie de leurs feuilles par l'effet de la sécheresse et on commence à voir apparaître les premières couleurs automnales sur quelques feuilles.

Au jardin, les arrosages sont toujours aussi indispensables si l'on veut encore cueillir tomates, aubergines ou haricots verts ; cependant, les quelques nuits à moins de 10° ont contribué à stimuler le processus de fin de végétation.
Côté jardin d'agrément, même problème d'eau mais, en contrepartie, pas de corvée de tonte.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de septembre des années précédentes depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >15°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
1996
9
3
0
0
1994
3
17,6
0 (2)
24
13,7
1993
303,5
1991
15,4
7 (1)
17
1987
11
36
21,6
1985
28,3
5
(1 )comme en 1998, 1992 et 1980
(2) comme en 2001, 1998, 1997, 1995, 1992, 1990, 1989 et 1981


Pour avoir une meilleure vision de l'état de la pluviométrie durant les trois mois d'été, juillet, août et septembre, voici un graphique qui en résume l'évolution depuis 1979.
Verticalement sont indiquées en mm, les quantités totales pour ces 3 mois.


Nous voyons donc que cette année figure parmi les plus sèches, mais il y a eu pire avec 6 années où la quantité a été égale ou inférieure à 100 mm.

En conclusion, septembre 2004 a été certainement le mois le plus agréable à vivre en raison de son ensoleillement, de ses températures douces et par ses rares jours pluvieux. Les retraités sont malheureusement les seuls à pouvoir en profiter pleinement !
Il reste à espérer que le déficit en précipitations soit bientôt comblé et cela, sans excès.

haut de page
Retour à la page d'accueil
Plantes et météo