logo
graph sept-05
Les jours de soleil sont repérés par des étoiles jaunes : grande taille = toute la journée; petite taille = moitié de la journée; taille moyenne = 3/4 de la journée
Le vent est repéré par sa direction ; a = autan (sud-est); w = ouest ; n = nord ; e = est - le soulignement correspond à un vent particulièrement fort
Les jours de pluie sont repérés par les quantité d'eau tombée en mm, insrites en vert.
Septembre 2005 n'a pas été très chaud ni très ensoleillé, par contre il a apporté l'eau tant attendue, souvent bien au delà des espérances.

Avant toute chose, comparons ce mois aux autres mois de septembre des années passées depuis 1979, dans notre région.
moyenne des minimales
temp la plus basse
moyenne des maximales
temp le plus haute
t.moyenne du mois
pluviométrie
septembre 2005
13,73°
5,5°
23,18°
35°
18,46°
223.5 mm
moyenne des 26 dernières années
12,55°
5,8°
25,54°
31,1°
18,54°
63.35 mm

Nous voyons donc que la température se situe dans la moyenne et que les précipitations sont 3,5 fois plus importantes que d'habitude.

Après 4 jours de beau temps, notre région a été soumise à un régime perturbé qui a duré près de 2 semaines.
Un système dépressionnaire réactivé sur la Méditerranée puis une dépression venue de l'Atlantique
nous ont apporté beaucoup de pluie.
Cette période a fait place, dans la troisième semaine, à quelques jours de beau temps froid (de l'air descendant du Nord de la Scandinavie). Enfin, après un court passage pluvieux, Le temps de la dernière semaine a été agréable.


Les minimales sont en baisse de 2° par rapport à celles du mois précédent.
Elles ont oscillé entre 5,5° et 21°.
Les maximales accusent 3,5° de moins par rapport à celles d'août.
Elles ont dépassé les 30° pendant seulement 3 jours.
Les valeurs extrêmes sont 14,5° et 35°.
Le soleil n'a pas été très généreux, nous n'avons connu que 7 journées entières sans nuages.
Le vent a été le grand absent puisqu'il n'a soufflé de façon notable que pendant 4 jours.
Les précipitations par contre, ont apporté en 11 jours, une grande quantité d'eau.
C'est la jeudi 8 que la situation est devenue délicate dans notre secteur car il est tombé 152 mm dans la journée, en grande partie dans l'après-midi en raison de la stagnation sur un même lieu de gros nuages d'orage.
Des petits villages ont donc connu les inondations, et des routes sont devenues temporairement impraticables.
Parallèlement, l'Hérault et le Gard étaient à nouveau victimes de grosses inondations.

A la campagne, la végétation a connu un grand coup de renouveau, notamment pour les pelouses et les mauvaises herbes ; les tondeuses ont donc fort à faire.
La récolte du tournesol est terminée, celles du sorgho est en cours ; reste le maïs dont les pieds sont encore verts.
Mais l'événement de cette fin de mois est la poussée exceptionnelle de champignons, notamment de cèpes, quasiment dans tous les bois ; après de nombreuses années sans production. Inutile de dire combien de chercheurs profitent de cette aubaine.

Voyons maintenant ce que ce mois a de singulier par rapport aux autres mois de septembre des années précédentes
depuis 1979 ; seules les valeurs extrêmes figurent dans le tableau ci-dessous .

Année
Moyenne des minimales en °
temp la plus basse en °
nbre jours où mini = ou >20°
moyenne des maxi en °
nbre jours où maxi = ou> 30°
temp la plus haute en °
moy mois
en
°
pluviométrie en mm
1996
9
3
0
0
1994
3
17,6
0 (2)
24
13,7
1993
303,5
1991
15,4
7 (1)
17
1987
11
36
21,6
1985
28,3
5
(1 )comme en 1998, 1992 et 1980
(2) comme en 2001, 1998, 1997, 1995, 1992, 1990, 1989 et 1981

Examinons enfin les 3 mois d'été : juillet, août et septembre 2005.
La moyenne générale des températures est 21,12°
pour la période 1979-2005, elle est de 20,76° ,lété 2005 est donc plus chaud que la norme.
La pluviométrie de l'été 2005 a été de 330,5 mm contre 156,5 mm pour la période 1979-2005 , ce fut donc un été pluvieux.
Depuis le début de l'année 2005, il est tombé 575,5 mm d'eau contre 579 mm habituellement.

Septembre 2005 n'a donc pas battu de record au niveau les critères retenus ici, Il a, surtout comblé un déficit en eau qui durait depuis le début de l'année.