seringat

Le seringat ou seringa est appelé encore en latin philadelphus, cet arbuste vit naturellement dans certains pays d'Europe, d'Asie et d'Amérique ; il appartient à la famille des saxifragacées.

Ses longues tiges, qui ont tendance à se courber sous l'effet du poids des fleurs, contiennent une moelle blanche contrairement à celles du deutzia dont l'aspect est ressemblant.
L'arbuste atteint généralement 2 à 3 m, il a tendance à s'étaler pour former une touffe globuleuse.
Les feuilles caduques, de forme simple sont implantées par un pétiole de façon opposée sur la tige.

C'est la floraison du seringat qui en fait l'essentiel de son charme ; elle intervient en mai-juin et ne passe pas inaperçue. Tout d'abord, les fleurs blanches, de taille assez grande, sont très nombreuses mais surtout, le parfum qu'elles dégagent est à la fois puissant, capiteux et très agréable. La période de floraison se prolonge plusieurs semaines.

Cet arbuste est très rustique, il s'accommode de tous les sols, de préférence humifères et donnera sa pleine valeur à exposition ensoleillée ou, à défaut, à mi-ombre.

La multiplication peut se faire par division de la touffe ou par bouturage.

Il existe plus de 50 espèces de seringat, notamment :
- le philadelphus coronarius (3 m) aux bouquets de fleurs très parfumées
- le p. inodorus ( 3 m )dont les fleurs plus grandes ne sont pas parfumées
- le p. microphyllus (1 m) à petites feuilles et fleurs très odorantes
De nombreux hybrides et variétés ont été obtenus ils diffèrent par leur taille, l'émission de parfum, la taille et la couleur des feuilles et par le type de fleurs (simples, doubles, de forme spéciale ou teintées de pourpre).

Plantes de juin 2002
plantes et météo