logo
La spiranthe d'automne

La spiranthe d'automne ou spiranthes spiralis est la dernière des orchidées de notre région à fleurir, même en période où presque toutes les plantes voisines ont été grillées par le soleil et le manque d'eau.
Elle pousse dans les pelouses sèches à végétation basse ou rasée, plutôt sur sol calcaire.


Cette plante n'est pas particulièrement voyante
, sa discrétion est due à sa taille modeste : 6 à 30 cm de haut, à l'absence de feuilles facilement visibles, à sa couleur vert-grisâtre et à ses minuscules fleurs.

La partie souterraine
est constituée par des tubercules oblongs.

A cette saison, sont visibles une rosette de petites feuilles glabres d'où partira la tige florale de l'année prochaine et, à côté, l'actuelle tige florale qui a perdu ses feuilles basales.
Seules des feuilles réduites à des bractées engainent cette tige poilue.


Les fleurs blanches
à discrète odeur de vanille et dont la disposition est à l'origine du nom de la plante, sont dépourvues d'éperon.
Elles sont implantées suivant une spirale continue.
Les pièces florales regroupées forment une sorte de tube duquel déborde vers le bas, le labelle frangé.

La polllinisation
est assurée par des petits insectes venant prélever le nectar.

Cette espèce a tendance à régresser
dans les régions où les prairies ne sont plus suffisamment patrurées ou bien trop enrichies.


       

Plantes de septembre 2009
plantes et météo