tricholome

Voici devant vous l'objet de bien des convoitises , le champignon qui est traqué systématiquement dès que le mois d'avril commence à avancer et que la lune est propice!
Son nom exact est tricholoma Georgii (tricholome de la Saint Georges) et plus couramment mousseron de printemps ou vrai mousseron.

Il pousse aux alentours de la Saint Georges, (le 23 avril), au bord des bois, des routes ou dans les prés où il forme des "ronds de sorcière".

Son chapeau, couvert d'une fine poudre, de 5 à 15 cm de diamètre, est blanc-crème, hémisphérique au départ ; il a tendance à se déployer de façon irrégulière; et sa marge reste longtemps enroulée.


Les lames blanches puis crème sont très serrées et étroites, souvent bifides près du pied où elles se terminent en arrondi ou échancrure.

Le pied est épais, plein et un peu fibrilleux .

La chair de ce champignon est ferme, blanche et tendre, son odeur particulièrement suave évoque celle de la farine fraîche et son goût est agréable.

C'est un comestible considéré comme excellent par la plupart des gens ; il ne pose pas de problème de confusion si l'on prend bien attention, lorsqu'on le cueille, de vérifier plusieurs points:
- il ne doit pas y avoir à la fois des lames blanches, un anneau et une volve ; il s'agirait alors d'une amanite printanière mortelle!
- le chapeau ne doit pas être mamelonné ou conique, la chair ne doit pas rosir au toucher ou à l'air , les lames vieilles ne doivent pas être olivâtres ou rouille avec des spores ocre-rouille ; il pourrait s'agir alors d'un inocybe patouillard vénéneux, parfois mortel
- enfin, l'odeur caractéristique de farine doit être bien présente bien que ce tricholome n'en ait pas l'exclusivité (l'entolome livide, très toxique qui pousse en été et automne, sent la farine et son goût est agréable).

En conclusion, bonne chasse et méfiance !