vigne

La vigne est une des plantes les plus anciennement cultivées, depuis des millénaires on sait en extraire le jus pour faire du vin. Cette liane appelée en latin vitis vinifera appartient à la famille des vitacées ou ampélidacées.

La vigne a un tronc noueux à l'écorce qui se détache par lanières et des branches sarmenteuses, parfois très longues si elles ne sont pas taillées. En toute liberté elle peut atteindre 20 à 35 m de long.

Les feuilles caduques sont découpées en lobes dentés et fixées à la tige par un long pétiole. A l'automne, elles prennent de belles couleurs jaunes, rouges ou violacées suivant la variété.
En plus des feuilles, se forment aussi des vrilles qui s'enroulant solidement autour d'un support, permettent le maintien des branches. Ces vrilles sont des feuilles ou des grappes modifiées.

Les fleurs qui s'épanouissent en mai-juin sont de petite taille et verdâtres mais groupées en nombre important dans des panicules qui dégagent un agréable parfum de miel. Le froid et l'humidité contrarient la fécondation.

Les fruits sont des baies qui viennent à maturité de septembre à novembre suivant les variétés.
Les grappes peuvent être conservées une fois cueillies jusqu'à quelques semaines avec une technique appropriée.
Une grappe se compose de la rafle qui a un rôle de soutien et des grains ; ceux qui n'ont pas grossi correspondent aux fleurs non fécondées.

La vigne est urne plante qui demande à être installée dans un sol léger perméable et qui se réchauffe rapidement , le calcaire est bénéfique à la qualité des fruits. Il lui faut , évidemment une exposition ensoleillée.
Pour obtenir une bonne production , diverses opérations , souvent contraignantes si l'on veut les respecter à la lettre, sont nécessaires.
Pour simplifier, il faut apporter une fumure organique et minérale suffisantes, tailler très sévèrement les sarments (branches de l'année précédente) en février, traiter préventivement contre diverses maladies (mildiou, oïdium, etc...) ou bien curativement avec des résultats incertains, palisser, pincer, effeuiller...tout un art !
Les variétés disponibles actuellement sont résistantes au phyloxéra qui a fait tant de dégâts dans le passé.

La multiplication de cette plante s'effectue par bouturage, marcottage ou greffage qui permettent d'obtenir des "copies conformes" sinon on peut semer les pépins.

Je risquerai un conseil personnel : si l'on veut une vigne sans-souci, il faut se mette à la recherche d'une vieille treille ou d'une vieille vigne qui produit du bon raisin sans aucun soin particulier. Il suffira d'en prélever des boutures au moment de la taille.

Le raisin est un fruit alcalinisant, énergétique, reminéralisant et tonifiant pour le foie ; il a des propriétés laxatives, diurétiques et dépuratives.
Les pépins fournissent une très bonne huile.
Enfin, le jus de raisin écrasé sert à la fabrication du vin après un séjour en cuve où se produit la fermentation pendent laquelle un champignon microscopique de la famille des levures transforme le sucre du jus en alcool. Bu avec modération, le vin a des effets bienfaisants.

fleurs
La fleur est très visitée

Plantes d'octobre 2002
plantes et météo